La première année de vie du chiot est déterminante pour son développement. C’est pourquoi nous recrutons régulièrement des familles d’accueil bénévoles, auxquelles nous confions nos chiots, dès leurs deux mois.
C’est en effet au sein de celles-ci que les chiots développeront durant 10 mois toutes les qualités qui feront d’eux de bons chiens d’assistance pour les personnes aveugles et malvoyantes.
Devenir famille d’accueil est un avant tout un acte de solidarité envers les personnes déficientes visuelles. Voici tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer avec nous dans cette belle aventure !

QUI SONT LES FAMILLES D’ACCUEIL DE CHIENS GUIDES ?

 

Les familles d’accueil sont bénévoles, et sont des maillons essentiels d’une remarquable chaîne de solidarité en faveur des personnes déficientes visuelles. Que vous soyez en couple, célibataire, ou parent d’un ou plusieurs enfants, vous pouvez tout à fait proposer votre candidature.

 

Tendresse, rigueur et patience : des qualités indispensables pour accueillir un chiot

C’est grâce à un travail alliant plaisir, tendresse, disponibilité et rigueur que le chiot deviendra un animal équilibré, apte à devenir chien guide d’aveugle.

Pour que cette expérience soit un succès aussi bien pour le chiot que pour ceux qui l’accueillent, il est indispensable que la famille :

– comprenne les modes de communication du chiot et son comportement social
– amène le chiot à adopter un comportement équilibré
– soit consciente que le comportement du chiot est étroitement lié aux comportements du maître.
– soit très disponible pour emmener le chiot environ une fois par mois à l’école et le familiariser à tous les environnements auxquels il sera confronté plus tard.

Aussi, chaque membre de la famille devra veiller en permanence à créer autour du chiot un climat de confiance réciproque.

Retrouvez dans la rubrique « Les indispensables » le détail de la mission de famille d’accueil !

Attention, cette petite boule d’amour ne doit en aucun cas faire oublier à sa famille d’accueil la finalité de leur action : offrir à une personne aveugle ou malvoyante un compagnon de vie qui lui permettra de gagner en autonomie, en confort et en sécurité dans ses déplacements au quotidien.

 

COMMENT DEVIENT-ON FAMILLE D’ACCUEIL ?

 

Vous souhaitez réaliser un acte de solidarité en faveur des personnes déficientes visuelles en participant à l’éducation d’un chien guide ? Vous pensez avoir toutes les qualités requises ?  

Voici la marche à suivre pour devenir famille d’accueil :

1/ Inscrivez-vous à une réunion d’information mensuelle en écrivant à l’adresse suivante : fa@chiens-guides-idf.fr ou en appelant au 01.64.06.73.82.

2/ Participez à l’une de nos prochaines réunions d’information.

3/ Si vous souhaitez accueillir un chiot, faites-nous en part. Nous planifierons ensemble un rendez-vous à votre domicile afin de considérer la place du chiot dans la famille. Nos équipes valideront également la cohabitation avec d’éventuels autres animaux (chats, chiens, lapins, oiseaux, chevaux…etc.)

4/ Une fois votre candidature validée par nos équipes, vous pourrez venir chercher votre chiot, âgé de 2 ou 3 mois. Le matériel nécessaire à son quotidien vous sera remis.

5/ Désormais, c’est à vous de jouer ! Pendant 1 an, vous deviendrez son maître et son éducateur, avec le soutien de nos équipes et des rendez-vous réguliers. Sachez que toute la durée de son accueil, la nourriture ainsi que les frais vétérinaires concernant le chiot sont à la charge de l’école de chiens guides.

Programme, objectifs, emploi du temps, conseils pratiques : voici tout ce que vous devez savoir sur la mission d’une famille d’accueil pour futur chien guide.

 

EN QUOI CONSISTE LA MISSION DE LA FAMILLE D’ACCUEIL ?

 

Vous souhaitez vous lancer dans l’aventure ? Voici la liste non-exhaustive de ce que le chien guide en herbe devra apprendre au sein de votre famille !

 

DIX MOIS POUR FAIRE GRANDIR L’ÉLÈVE

Les chiots restent environ 10 mois au sein de votre foyer. Durant cette période, vous devrez effectuer un travail de stimulation, d’éveil, d’apprentissage et de socialisation du chiot. Le petit chien acquerra ainsi les apprentissages de bases que sont :

– La propreté
– Bien se tenir en maison
– Respecter des règles de bases (ne pas monter sur les canapés, ne pas monter à l’étage, ne pas venir quémander à table…)
– Se laisser manipuler (être calme, ne pas être réticent)
– Rester calme
– L’apprentissage de la solitude qui se fait progressivement
– La marche en laisse.
– L’obéissance de base.

 

DÉVELOPPER LA SOCIABILISATION DU CHIOT

Le petit chien devra devenir sociable avec :

– Tous les types de personnes qu’il sera amené à rencontrer dans sa vie : les enfants, les personnes âgées, etc.
– Ses congénères : il devra être totalement à l’aise et non-agressif avec les autres chiens.
– Toutes sortes d’animaux, qu’ils soient petits ou grands. Nous encourageons d’ailleurs la mise en contact du chiot avec d’autres animaux (chats, poules, ânes, chevaux…)

 

APPRENDRE AU FUTUR CHIEN GUIDE À ÊTRE À L’AISE EN TOUTES CIRCONSTANCES

 

Le chiot devra être capable de s’adapter le plus facilement et le plus rapidement possible à différents types d’environnements.

C’est un atout majeur qui fera sa force en tant que futur chien guide.

 

Pour cela, il sera indispensable que vous puissiez l’emmener régulièrement :

– En ville : le chiot se familiarisera avec les bruits, les mouvements, la circulation…
– En centre commercial : le chiot apprendra ainsi à ne pas être impressionné par la foule…
– Au marché : il apprendra à ne pas ramasser tout ce qui est susceptible de passer sous sa truffe.
– Dans les gares : le bruit strident des trains ne lui fera plus peur.
– Promener dans de grandes villes, et idéalement Paris : il sera ainsi à l’aise dans des environnements complexes, bruyants et très fréquentés.
– Au travail : le chiot ne devra pas rester seul plus de 2 heures les premiers temps.

LE CHIOT DEVRA ÊTRE CAPABLE D’EMPRUNTER SANS APPRÉHENSION :

– Les trains (TGV, TER, RER…)
– Les bus
– Le métro
– La voiture

 

Même si ces lieux ne font pas partis de votre quotidien et que vous ne les affectionnez pas particulièrement, il sera indispensable que vous y emmeniez le chiot régulièrement, au minimum 1 fois par mois s’il y est à l’aise, et davantage si besoin.

 

À savoir : Grâce à leur statut particulier, les chiens guides d’aveugles et leur maître ainsi que les chiots élèves chiens guides et leurs accompagnants ont accès à l’ensemble des lieux ouverts au public. Des lois protègent ce droit.

 

L’EMPLOI DU TEMPS DU CHIOT… ET DE LA FAMILLE D’ACCUEIL

 

Vous le constaterez, être famille d’accueil implique une grande disponibilité afin d’accompagner le chiot dans les différentes étapes de son apprentissage.

 

Aussi, il est primordial que vous puissiez être présents aux cours collectifs et individuels. Vous devrez donc vous libérer 2 demi-journées par mois en semaine.

Ce suivi régulier est important pour nous : il nous permet de suivre la bonne évolution du chiot.

 

LES COURS COLLECTIFS

Ces cours collectifs vous permettront de rencontrer d’autres familles d’accueil. Vous y travaillerez en groupe l’obéissance de base avec votre chiot : marche en laisse, assis-couché, pas bouger, rappel, croisement de congénères, etc.

 

Notez que ces cours peuvent avoir lieu différents jours de la semaine. Dans la mesure du possible, nous essayerons de vous communiquer les dates le plus en avance possible.

 

LES COURS INDIVIDUELS

Une fois par mois, un éducateur vous donnera rendez-vous en extérieur sur un lieu en particulier : en ville, dans un centre commercial, sur un marché, dans une animalerie, etc.

 

L’éducateur évaluera ainsi le comportement du chiot et suivra sa progression. Il vous dispensera en fonction de cette dernière des conseils adaptés.

Ces cours auront également lieu en semaine. Il sera donc indispensable d’accorder vos disponibilités avec celles de l’éducateur. Mais pas d’inquiétude : il est possible de prévoir les dates et les horaires à l’avance, ou de prendre rendez-vous d’un cours sur l’autre !

 

LES STAGES DU CHIOT À L’ÉCOLE

À sept mois, le chiot rentre une semaine à lécole.

Pendant ce stage, un éducateur l’emmènera dans différents endroits avec différentes stimulations. Il verra de cette manière si le chiot sait s’adapter aux changements de situation, et comment il se comporte face à différents stimulis.

Au terme de cette semaine, l’éducateur débriefera sur ses constats, et établira avec vous une liste des acquis et des points qu’il reste à travailler.

 

D’autres périodes pourront éventuellement être aménagées durant la pré-éducation du chiot selon ses besoins.

 

 

NOUS VOUS ACCOMPAGNONS TOUT AU LONG DE VOTRE MISSION

 

La pré-éducation d’un chiot est une mission aussi passionnante que complexe. Aussi, nos éducateurs resteront à votre écoute tout au long de cette dernière, pour vous accompagner et vous conseiller.

 

Nous sommes joignables à tout moment au 01.64.06.73.82 ou sur notre formulaire en ligne

 

Nous remercions du fond du cœur toutes les personnes qui ont œuvré à nos côtés pour offrir aux personnes aveugles ou malvoyantes des chiens extraordinaires. Nous souhaitons également la bienvenue à toutes les personnes qui décideront de se lancer dans cette expérience formidable.